La Reine Jeanne à l’affiche

Symbole d’émancipation de la femme dans une époque où les règnes féminins étaient chose rare, la Reine Jeanne a notamment vendu Avignon au Pape en 1348. Aujourd’hui, un quartier porte son nom depuis les années 1960, niché entre Saint-Jean, le Pont des Deux Eaux et les Neuf Peyres. Un quartier au sein duquel l’Office de Gestion et d’Animation et l’association Mieux Vivre oeuvrent depuis un an avec les habitants sur un travail de mémoires partagées, présenté le 2 décembre dernier à la mairie annexe nord. La manifestation a fait salle comble. Témoignages, projection d’un film, exposition de photographies, textes et dessins, pièce de théâtre… Beaucoup d’émotions réunis sur deux heures d’instants consacrés à un seul et même endroit, bien loin de ces remparts qui symbolisent tant les maux de cette cité des Papes. On y ressent l’essence sans complexe de la mixité sociale. On y découvre l’importance des commerces de proximité et ses rapports de confiance. Chacun son caractère. Toujours bien forgé. « La Reine Jeanne, ça vit », confient-ils de concert. Un autre affirmera qu’il « a vu ce quartier devenir pauvre ». La fermeture du centre social en 2001 a notamment fait du mal à la dynamique socioculturelle. C’est dans ce contexte que l’OGA tente de prendre le relais en soutenant les actions du tissu associatif depuis 2004 dans les quartiers dits prioritaires des territoires Nord et Est d’Avignon. Des actions plus que positives, loin des clichés que l’on peut entendre chez les ignorants. A « la Reine », on y trouve l’écoute, le respect, le partage. Un projet abouti qui mérite de recevoir la possibilité d’enclencher la seconde. Car, comme souvent, le danger se situe dans le caractère trop éphémère de ce type d’initiative. Pour l’heure, l’exposition sera visible jusqu’à fin janvier 2016 et le film sera rediffusé avant juin prochain. Vous y découvrirez la petite lumière qui vient de naître. En espérant que cette lumière se prolonge dans la durée.

Plus d’infos ?
OGA 04 90 86 08 11